Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 15:58

CONTINUER A ETRE CONTRE LA PEINE DE MORT

A l’heure où les discours pro-peine de mort sont en recrudescence en France, retour sur ce qu’il faut savoir sur ce terrible châtiment.

Qu’est-ce que la peine de mort ? Pourquoi être contre ? Dans quels pays est-elle encore pratiquée ? Est-elle utile pour réduire la criminalité ? Est-elle utile face au terrorisme ? Vous vous êtes sans doute déjà posé ces questions et vous en avez sans doute déjà débattu. A l’heure où certains discours pro-peine de mort refont surface, il était important de faire le point.

Vous êtes enseignant-e et voulez parler de la peine de mort à vos élèves ? Commandez notre clé USB comprenant la vidéo. Envoyez nous par mail vos nom, prénom et l'adresse postale de votre établissement à diffusionparis@amnesty.fr

Pourquoi être contre la peine de mort ?

La peine de mort viole un des droits les plus fondamentaux : le droit à la vie. Il s’agit du châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit. Elle est fréquemment utilisée contre les personnes les plus vulnérables dans la société, notamment les pauvres, les minorités ethniques et religieuses, et les personnes souffrant d'un handicap mental. Certains gouvernements s'en servent pour réduire au silence leurs opposants. Là où les systèmes judiciaires sont défaillants et où les procès iniques sont monnaie courante, le risque d'exécuter un innocent est toujours présent.

Lorsque la peine de mort est appliquée, c'est irréversible. Si une erreur est commise, elle ne peut être réparée. Un innocent peut être libéré de prison pour un crime qu'il n'a pas commis, mais une exécution est par nature irréversible.

Si une personne tue quelqu'un d'autre, ne mérite-t-ELLE pas de mourir aussi ?

Bien sûr, elles ont droit à la justice. Ceux qui ont perdu des êtres chers dans des crimes terribles ont le droit de voir les responsables rendre des comptes dans le cadre de procès équitables, sans recours à la peine de mort. En s'opposant à ce châtiment, nous ne tentons pas de réduire l'importance d'un crime ni de le cautionner. Cependant, de nombreuses familles ayant perdu des êtres chers affirment que la peine de mort ne permet pas réellement de soulager leur souffrance. Elle ne fait qu'étendre la souffrance de la famille de la victime à celle du condamné.

La vengeance n'est pas la solution. La réponse consiste à réduire la violence, et non à donner encore la mort. ; Marie Deans, dont la belle-mère a été assassinée en 1972

Si vous tuez quelqu'un, ne méritez-vous pas de mourir aussi ?

Non. Exécuter une personne parce qu'elle a tué de quelqu'un d'autre est une vengeance, mais il ne s’agit pas de justice.

Une société qui exécute des délinquants utilise la même violence que celle qu’elle condamne.

La peine de mort a-t-elle un effet sur la criminalité ?

Il n’existe aucune preuve crédible que la peine de mort soit plus dissuasive qu'une peine d'emprisonnement. En fait, dans les pays qui ont interdit la peine de mort, les chiffres relatifs à la criminalité n'ont pas augmenté. Dans certains cas, ils ont même baissé. Au Canada, le nombre d'homicides en 2008 était inférieur de moitié à celui de 1976, lorsque la peine de mort y a été abolie.

Qu'en est-il de la peine capitale pour les terroristes ?

Il est peu probable que la menace d'exécution arrête les hommes et les femmes prêts à mourir pour leurs convictions – comme les kamikazes. Il est en revanche fort probable que des exécutions n'en fassent des martyrs, dont la mémoire contribuera à rallier davantage de partisans au sein de leurs organisations.

Peine de mort

N'est-il pas préférable d'exécuter quelqu'un plutôt que de l'enfermer à vie ?

Chaque jour, des hommes, des femmes et même des mineurs attendent leur exécution dans les quartiers des condamnés à mort. Quel que soit le crime commis, qu’ils soient coupables ou innocents, un système judiciaire ayant fait le choix de la vengeance plutôt que de la réinsertion peut leur ôter la vie. Tant qu'un prisonnier reste en vie, il peut espérer une réinsertion, ou espérer être disculpé s'il est plus tard reconnu innocent.

Existe-t-il une méthode d’exécution « humaine » et indolore ?

Toute méthode d'exécution est inhumaine. L'injection létale est souvent présentée comme un peu plus humaine parce qu’en surface tout au moins, elle semble moins grotesque et barbare que d'autres méthodes comme la décapitation, l'électrocution, le gazage ou la pendaison. Toutefois, il ne faut pas se voiler la face : rechercher un moyen « humain » d'ôter la vie revient à tenter de rendre les exécutions plus acceptables pour la population au nom de laquelle elles ont lieu, et de permettre aux gouvernements qui exécutent de ne pas passer eux-mêmes pour des tueurs.

En quoi cela nous concerne-t-il si des sociétés différentes souhaitent recourir à la peine de mort ?

Les droits humains – dont le plus fondamental, le droit à la vie – sont universels et approuvés par la vaste majorité des pays du globe. Notre appel en faveur de l'abolition de la peine de mort rejoint les valeurs de clémence, de compassion et de pardon que prônent toutes les grandes religions du monde. À ce jour, 140 pays ont aboli la peine de mort en droit ou en pratique, ce qui montre que le désir de mettre fin à la peine capitale est partagé par les cultures et les sociétés de la grande majorité des régions du globe.

Monsieur le Ministre de la Justice : il ne faut plus exécuter aucun détenu et commuer toutes les condamnations à mort au Japon SIGNEZ

Partager cet article

Publié par Amnesty Groupe Albi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Amnesty International Albi
  • Le blog d' Amnesty International  Albi
  • : Blog du groupe d'Albi (Albi, Gaillac, Carmaux....)
  • Contact

Emissions mensuelles Radio Albigès

Les Chroniques amnestiennes sur les droits de l'homme dans le monde

4ème lundi de chaque mois à 14h30 et 22h30 puis le vendredi de la même semaine à 13h.

https://hearthis.at/amnestyinternationalalbi-tb/

Actions Urgentes

Interview de Cathy Mayor, responsable Action urgente à Amnesty France

Vous pouvez agir de manière directe et rapide, avec 12 000 autres personnes en France, en faveur de personnes dont l'intégrité physique ou la vie sont menacés de manière imminente .

https://hearthis.at/amnestyinternationalalbi-tb/